Muséum de Toulouse

Le Blog du Muséum

Quand la Météorite de Toulouse fait couler de l'encre...

... une rencontre humaine riche d'échanges voit le jour.

Rencontre littéraire_ concours de nouvelles :le caillou céleste


Samedi dernier a eu lieu la rencontre littéraire autour des auteurs et membres du jury du concours Le caillou céleste. Un temps d'échanges pendant lequel chacun a eu l'occasion de prendre la parole pour exprimer ses remarques et ses ressentis.


Rencontre littéraire_ concours de nouvelles :le caillou céleste
C'était ma première nouvelle... Et depuis j'en ai écrit 4 autres. Je ne m'arrête plus ! témoigne Michel Faure.


Une lecture à 4 voix

Rencontre littéraire_ concours de nouvelles :le caillou céleste


Nous avons eu le privilège d'écouter une lecture à 4 voix de la première nouvelle primée "L'étoile de Chéops" de Christophe Cousin. Un moment fort pendant lequel chacun d'entre nous étaient en suspend.

Télécharger le recueil de nouvelles

couverture du recueil nouvelles 2012

Les trois nouvelles primées sont e-publiées dans un recueil Le caillou céleste. Elles sont à télécharger en version epub (version pour les liseuses numériques, tablettes...) ou en version pdf. Vous y trouverez trois nouvelles aux styles très hétérogènes. Voyagez dans le temps avec la nouvelle L'étoile de Chéops de Christophe Cousin, une nouvelle historique au style soutenu et soigné. Ou partez avec Le fragment réparateur de Chantal Le Guillou, un nouvelle au style contemporain. Tandis que Sauveur Padovano avec La planète croustillante vous amènera dans une histoire tout à fait originale.



La remise des prix

Rencontre littéraire_ concours de nouvelles :le caillou céleste

Nous avons eu l'honneur de recevoir les deux premiers lauréats Christophe Cousin des Bouches-du-Rhône (à gauche) et Chantal Le Guillou de La Rochelle (à droite) . Sylvie Castéra (au milieu et lauréate 2011) enthousiaste et dynamique s'est déplacée de Germain-en-laye pour participer à la délibération puis à la remise des prix.

Sauveur Padovano

Mr Sauveur Padovano (qui n'a pu se déplacer jusqu'à Toulouse) était pourtant bien présent par son discours lu à haute voix, un discours à l'image de sa nouvelle... Les géologues et scientifiques devaient être séduits par les références exactes, les écrivains et les littéraires devaient apprécier le style, le Directeur du Muséum et toute l’équipe devaient être flattés d’être mis en exergue, et tous devaient accepter de se laisser emmener vers de nouveaux horizons. déclare-t-il.

Des moments informels

Rencontre littéraire_ concours de nouvelles :le caillou céleste
Rencontre littéraire_ concours de nouvelles :le caillou céleste


Suite à la rencontre, des petits groupes se sont constitués avec échanges d' emails, de coordonnées, d'infos, des lectures, de références...

Quelques chiffres

62 nouvelles ont été reçues dont 2 écrites par des moins de 18 ans. Les nouvelles sont venues de partout en France, mais aussi de Belgique et des Pays-Bas. Voir la carte géographique de répartition.

Perspectives

Le prochain concours devrait être lancé en automne 2013. Si vous souhaitez être tenu informé de son lancement, je vous propose de le signaler sur museum.toulouse@gmail.com .

Échanger ? Oh oui !
Profitez des commentaires pour donner vos retours sur le concours, sur la rencontre (pour les présents), sur les nouvelles....

Arrêt sur Images "L'eau é-moi" - mai 2012

Un "arrêt sur images" (mai 2012) sur le blog collectif dédié L'eau é-moi a été proposé à nos amis Muséum internautes .

En voici un retour (un peu tardif je vous l'accorde ! Je ferai mieux au le mois de juin...).



Du calme nait le chaos de Yves-Langer

Choisie par Cécile Hébert : "... pour ses contrastes évidents à l’œil et dans le texte !"

Et par Jean-Louis Puech : "Je m'arrête sur cette photographie ( à voir en grand) pour des raisons d'esthétique à la fois sur la couleur et aussi sur la forme en V qui donne une dimension intéressante à cette image."



eternite de trizi

Choisie par Jourdan/JF Block : "Belle composition, beau contrejour, très beau contraste, en parfaite adéquation avec le thème (à voir en grand). Elle aurait mérité un cadrage un peu moins serré pour signifier l'envergure du message et l'infinité du paysage."






velo dans eau de ahmat zeidane bichara

Choisie par Eva Martinez : "Le texte du photographe est tout simplement sublime. Cette photographie à voir en grand dénonce l'indifférence de l'homme face à un élément necessaire à notre "survie" : l'eau. Bravo pour cette capture magnifique. "



irisation de alexandra siron-auriac

Choisie par Stéphane Dumont De Sauret : "c'est sans hesitation, irisation (à voir en grand) car c'est une image simple un point de vue minéral sur un petit espace qui ouvert sur le monde."



robinet dans ocean de pinaton

Choisie par Lotus Blanc (à voir en grand): "...par son côté surréaliste, envoûtant et humainement porteur d'un lourd message."



hiver de francoise delehonte

Choisie par Chantal Bezghiche : "Pour l'esthétique, les couleurs, la lumière. On hésite entre photographie ( à voir en grand) et peinture. C'est pour moi un magnifique tableau qui trouverait sa place dans un salon."



embarcation de cedric c

Choisie par Guillaume Verbeke : "La mise en scène de la photo (à voir en grand) d'abord, est très belle, m'inspire une grande quiétude. En premier plan, la barque est étroitement liée à son reflet dans une eau tranquille. La colline en arrière-plan sépare l'atmosphère de l'eau, jouant un rôle parfait de cadre, de limite. Viens ensuite le commentaire de l'auteur, qui nous rappelle la valeur historique de l'eau pour nous. Je perçois cette photo comme le début de l'histoire d'un espace de liberté à explorer et la première création de l'homme pour le conquérir."



ENVIE DE RÉAGIR ? Chouette ! Postez un commentaire.


****************************************

La sélection présentée ici, est uniquement une mise en avant mensuelle, elle est indépendante du concours. (voir tous les Arrêt sur Images)

Pour voir plus de photographies, allez sur le blog L'eau é-moi .

Pour poster une photographie sur le blog L'eau é-moi, c'est très simple, c'est ici.

Et pour les plus joueurs, vous pouvez aussi mettre votre photographie à concours jusqu'au 19 septembre. Les photographies lauréates seront exposées pendant 2 mois dans Toulouse.

Découvrir le concours photographique L'eau é-moi. Participer aux discussions autour des photographies, sur Facebook.

Alors prêt(e), à vous mouiller ?


****************************************

Dracunculus vulgaris est en fleur !

La belle serpentaire est en fleur depuis la semaine dernière et sa floraison est de courte durée. Voilà une belle occasion de retrouver le Jardin botanique à cette saison.

Dracunculus vulgaris en fleur ! - Jardin botanique Henri-Gaussen
Jardin Botanique Henri-Gaussen


Dracunculus vulgaris
La serpentaire est une belle Aracée méditerranéenne, proche d'une espèce tropicale, l'arum titan et proche aussi du gouet que l'on trouve dans nos forêts. Son inflorescence (il y a en fait de nombreuses minuscules fleurs à la base du glaive noir entouré de cette grande feuille couleur pourpre que l'on appelle spathe) est de couleur de la chair de putréfaction, ceci pour attirer les insectes pollinisateurs, de petites mouches. Il n'y a pas de tiges et les feuilles sortent directement de terre depuis de grosses racines tubérisées. les pétioles des feuilles dressés ressemblent par contre à des tiges.

Photo et explications envoyée par Mathieu Naudan, médiateur scientifique au Muséum

Sur quelle photographie "L'eau é-moi" arrêtez-vous votre regard ? Avril 2012

Ce mois d'avril, vos regards se portent sur un panel large de photographies L'eau é-moi. Cependant trois auteurs ressortent.

PHILIPPE GILLOTTE

Avec ses photographies Soif et Cour d'eau.

soif_copyright Philippe Gillotte

Choisie par Delphine Nigon : "Prenons conscience du trèsor que nous avons entre les mains, nous qui avons la chance d'avoir accès à l'eau potable, et ce sera déjà un grand pas..."

cour deau _ Philippe Gillotte

Choisie par Rossignol Camille : "Je fais le choix de cette photo parce qu'elle fait preuve d'un contraste étonnant entre la grandeur d'un château et son reflet si modeste dans une simple flaque d'eau. Une photo où s'entremêle le passé historique et le futur. Et la nuance de noir et blanc est magnifique!"

Ce qui m'amène à attirer votre attention sur la recherche et le travail réguliers de Philippe Gillotte. Plus de 27 photos "L'eau é-moi" postées à ce jour sur le blog toutes plus intéressantes les unes que les autres (à voir et revoir Chance, ..... ).



JOURDAN MONDRIAL

et ses deux photographies Intérieur et Aranéide perlière.

interieur_Jourdan Mondrial

Choisie par Chantal Bezghiche : " On l'a cherche, la devine, l'espère. Elle est la richesse qui manque à ce lieu dépouillé". Chaque détail nous ramène à l'essentiel de cette photo : L'EAU. Présente et absente à la fois. Il suffirait juste de tourner ce robinet. Un geste simple, quotidien dans notre monde "à nous", et pourtant impossible, ailleurs sur cette terre. Pour moi, la magie de cette photo, c'est justement ce que l'on ne voit pas."



araneide-perliere

Commentaire muséum : "L'eau et les toiles d'araignée créent souvent un effet remarquable et inattendu. Mais quel est le créateur de ce bijou ? "

GENEVIÈVE

Le troisième auteur est Geneviève avec ses deux photographies Ô ! notre eau … et Oh! dis moi.

o notre eau_ geneviève

Choisie par Anna Stamina : "je trouve cette photo à la fois pleine de vie et de lumière et aussi très noire et simplement réaliste sur l’épuisement de cette ressource vitale.

Chantal Bezghiche : "J'ajouterai simplement le contraste : la glace et le feu. L'eau figé par le gel et son ombre fixé au mur par le rayonnement du soleil."

oh dis moi _ Geneviève

Choisie par Rossignol Camille : "Je fais également le choix de cette photo parce que l'on a l'impression que deux états, solide et liquide était faits pour se rencontrer. Finalement une photo à la croisée de deux arts: l'art de la nature et l'art du sculpteur. On se laisse même surprendre à deviner où la photo a été prise.."

D'AUTRES PHOTOGRAPHIES ONT ATTIRE LES REGARDS :

la vie dans une perle deau_Yves-Langer

Choisie par Geneviève : " je retiens tout particulièrement cette photo La vie dans une perle d'eau de Yves-Langer pour sa beauté esthétique, sa délicatesse."



leau e moi _ Guillaume Verbeke

Choisie par Jourdan mondrial : "Une simplicité puissante, une parfaite adéquation avec le thème, un texte subtil" (photo L'eau é-moi de Guillaume Verbeke)



****************************************

La sélection présentée ici, est uniquement une mise en avant mensuelle, elle est indépendante du concours. (voir tous les Arrêt sur Images)

Pour voir plus de photographies, allez sur le blog L'eau é-moi .

Pour poster une photographie sur le blog L'eau é-moi, c'est très simple, c'est ici.

Et pour les plus joueurs, vous pouvez aussi mettre votre photographie à concours jusqu'au 19 septembre. Les photographies lauréates seront exposées pendant 2 mois dans Toulouse.

Découvrir le concours photographique L'eau é-moi. Participer aux discussions autour des photographies, sur Facebook.

Alors prêt(e), à vous mouiller ?


****************************************

KIOSQUE AVRIL : Poisson d'avril ou réalité ? Le tardigrade, "le survivant de l'extrême c'est moi !"

photo : PROYECTO AGUA

Le nouveau “Kiosque” du Muséum présente 10 cas scientifiques assez extraordinaires : 10 petites histoires qui illustrent l’inventivité de la nature ou celle…des chercheurs.

Ce sera le Kiosque du mois d’avril, et comme c’est la saison, un petit poisson s’est faufilé par là… à vous de l’attraper !

Retrouvez ici les 10 situations (pdf)

Trouvez quelle est l’histoire fausse parmi les 10 et placez votre réponse ici dans les commentaires (avec votre mail, la réponse sera donné le 2 avril)

Voici une des 10 situations présentées. Celle du tardigrade (wikipédia). Alors, vrai ou Faux ?

Je suis un tout petit invertébré, d’environ un demi millimètre, qui habite aux 4 coins de la planète. Je fascine les biologistes car je résiste à tout : les scientifiques m’ont amené dans l’espace où j’ai survécu au vide et à des radiations super intenses. Ils m’ont soumis à des températures plus que glaciales (-269°) et aussi horriblement brûlantes (150°C).

Dans ces conditions extrêmes, je fais le mort et ça peut durer 20 ans avant que je reprenne mon petit train train.

Comment je m’y prends ? J’ai dévoilé quelques uns de mes secrets, mais il en reste en pagaille. Au fait, je m’appelle tardigrade. Oui, bien sûr, je marche lentement, mais toutes mes prouesses ne justifiaient-elles pas un nom plus prestigieux ?

LA RÉPONSE EST A RETROUVER DANS LES COMMENTAIRES

Sur quelle photographie "L'eau é-moi" arrêtez-vous votre regard ?

C'est l'appel expérimental lancé ce mois de mars.

L'idée était d'inviter chacun à regarder plus longuement les travaux des autres et de partager son regard sur LA photographie qui lui parle spontanément.

Voici la photographie Auterive qui a marqué le plus grand nombre de ceux qui ont répondu :

Auterive _ jenny Herrera

et les commentaires reçus :



Zeff : "Je choisis cette photographie parce que je la trouve très belle d'un point de vue esthétique, les couleurs se marient bien ....l'image me fait penser au devant d'un bateau qui avance doucement dans cette eau de toute beauté , avec ce pêcheur assis sur son éventail....vraiment mon coup de coeur...chapeau!!!... "

Camille Rossignol : "Pour avoir su saisir l'appareil au bon moment...ou comment voir la pêche autrement. Une belle photo avec une perspective entre humour et originalité"

Chantal Bezghiche : "C'est le regard du photographe, alors que sur un pont on cherche l'image "au loin", là, il baisse simplement les yeux et trouve la quiétude, du pêcheur. Les lignes géométriques de l'image nous le montre, seul, à la pointe du monde, cerné d'un élément essentiel : l'EAU".

D'autres photographies ont attiré les regards :

Pour retrouver les commentaires qui ont été faits, vous pouvez-vous rendre sur l'évènement Facebook dédié . Et si vous n'êtes pas sur Facebook et que cela vous aurez bien intéressé de les lire, faîtes moi signe dans les commentaires.

J'ai aussi demandé un retour en interne. C'est la photographie La dernière goutte qui a été retenue :

LA dernière goutte _Uiethma

Commentaire muséum : "En pivotant l’image, le photographe défie les lois de la gravité et rappelle combien l’eau est un élément parfait. "
Deux amis internautes ont aussi choisi et commenté cette photographie. Angèle Péna ajoute : "Je trouve la photo originale et belle, et elle incite à recueillir la dernière goutte pour ne pas gaspiller l'eau si précieuse."

Et puis je ne résiste pas à vous faire part de mon retour sur la photographie L’Eau, plaisir quotidien, lavement du corps et de l’esprit:

L'eau plaisir quotidien_Frederick Lejeune

peut-être parce qu'elle a fait immédiatement écho à ce que le thème L'eau é-moi représentait pour moi. Elle témoigne du rapport physique de l'homme à l'élément. Chaque molécule d'eau fait vibrer chacun de nos récepteurs, récepteurs sensitifs et cognitifs. Ce rapport étroit nous transforme. Et puis cette photographie a quelque chose d'incongrue qui me fait rire.. et là c'est gagné. "
François Delbar commente ainsi : "J'aime bien cette photographie, elle montre le plaisir, l'étonnement et la sensation bizarre de recevoir de l'eau."

Cette image fait partie d'un travail plus global à découvrir ici. Arnaud Baumann a aussi travaillé sur ce rapport intime de l'homme sous la douche (Eau secours).


****************************************

La sélection présentée ici, est uniquement une mise en avant mensuelle, elle est indépendante du concours. (voir tous les Arrêt sur Images)

Pour voir plus de photographies, allez sur le blog L'eau é-moi .

Pour poster une photographie sur le blog L'eau é-moi, c'est très simple, c'est ici.

Et pour les plus joueurs, vous pouvez aussi mettre votre photographie à concours jusqu'au 19 septembre. Les photographies lauréates seront exposées pendant 2 mois dans Toulouse.

Découvrir le concours photographique L'eau é-moi.

Alors prêt(e), à vous mouiller ?


****************************************

Planète papier : de la fabrication du papier à sa coloration

Agnès et Cécile, médiathécaires jeunesse, créent et réalisent des activités autour du livre, de la lecture et de l'écriture : les Animadocs.

Voici en images, la dernière animation qui a eu lieu à la médiathèque jeunesse pendant les vacances d'Hiver.

De la fabrication du papier à sa coloration

Fabrication de papier - Animadoc
En introduction un petit jeu : les enfants piochent dans la boîte à malice : filtre à café, journal, publicités ….
Mais qu’ont en commun tous ces objets de la vie quotidienne ?
Le papier !


Mais revenons au livre :

Fabrication de papier - Animadoc
A quoi ça sert ? Quels étaient les différents supports utilisés avant le livre ? Quelle est l’histoire de la fabrication du papier ?


Agnès raconte l’histoire du papier et de son inventeur, un riche chinois qui après avoir observé la fabrication d’un nid par une guêpe, décide d’expérimenter avec des morceaux de bambous, des filets de pêche…

Plusieurs années après, apparaît en France, le livre fabriqué à partir de chiffons. Un livre doux et en relief au niveau de caractères.

Fabrication de papier - Animadoc


Au bout de quelques années, la demande est croissante (gazette..) et le chiffon vient à manquer; et c’est le retour au papier à base de bois ou cellulose.

Mais en fait, comment le papier recyclé est-il fabriqué ?

Fabrication de papier - Animadoc
Chaîne de fabrication du papier recyclé industriellement : « du consom –ACTEUR » au consommateur !

A vous les enfants !
Et là on y met les mains. Tout un matériel que l’on pourrait trouver dans une cuisine, une moulinette, des éponges, des torchons, un rouleau à pâtisserie, sans oublier un fer à repasser,… et du papier journal, du brouillon pour la matière première : les fibres de cellulose à récupérer. L’essentiel étant de re-fabriquer de la pâte à papier.

Fabrication de papier - Animadoc


Et hop à la presse pour la nuit.

Fabrication de papier - Animadoc


2ème jour : décoration de sa feuille artisanale (et oui c'était un petit stage de deux demi-journées!)

Fabrication de papier - Animadoc
La couleur de la feuille produite en papier recyclé est due au type de papier utilisé pour sa fabrication : papier journal, papier blanc ou boîte d’œufs.


Fabrication de papier - Animadoc
Où l’on mélange les couleurs primaires pour fabriquer les couleurs secondaires.


Mais qu'est ce que le cercle chromatique ?

Explication avec une toupie... !

Fabrication de papier - Animadoc
En tournant très vite, le cercle chromatique, juxtaposant les couleurs de l’arc-en-ciel, fait réapparaître la lumière blanche.


Fabrication de papier - Animadoc
A partir de vieux magazines, les enfants découpent lettres ou mots pour créer une petite phrase, dont la première lettre sera une lettrine décorée à la manière des moines copistes du Moyen Age. Ce petit texte coloré décorera la feuille de papier recyclé fabriquée la veille.


Voilà les jeunes de 7 à 12 ans comblés et repartent avec leur réalisation.

Fabrication de papier - Animadoc


Retrouvez les animadocs pendant les vacances scolaires. Prochaine Animadoc : RDV aux vacances de TOUSSAINT pour suivre le « Voyage de Jul’EAU », en écho à l’exposition temporaire du muséum sur l’eau.

- page 2 de 19 -