"Les drosophiles se réveillent.... !"

Cette alerte a été lancée par des lycéens de Terminale venus participer à des travaux pratiques sur la génétique dans la salle Labo Science du Muséum.

La Recherche, l'Education et le Muséum

photo : entrée de la salle Labo Science du Muséum de Toulouse

Outre de profiter d'une salle bien équipée, les élèves ont eu le privilège de suivre l'activité avec Mme Corinne Bennassayg et son collègue Christian Faucher venu l'assister. Tous les deux enseignants, ils sont maîtres de conférence à l’Université Paul Sabatier.

La Recherche, l'Education et le Muséum

photo : salle Labo

Pendant une heure et demi, les élèves du lycée Pierre-Paul Riquet ont manipulé, observé et comparé des drosophiles porteuses d'une mutation à des drosophiles sauvages.

La Recherche, l'Education et le Muséum
La Recherche, l'Education et le Muséum
La Recherche, l'Education et le Muséum
photos 1 à 3 : 1- Corinne Bennassayag (enseignante de génétique et maître de conférence à l’Université Paul Sabatier à Toulouse) avec des élèves de Terminale du Lycée Pierre-Paul Riquet, 2010. 2- Observations à la loupe binoculaire. 3- Joël Gellin, Directeur de Recherche en génétique à l’INRA et Annie Conter, Professeur Émérite de génétique auprès des élèves.


Des images prises par un microscope électronique ont été projetées : l'une présentait le phénotype de la tête d'une drosophile sauvage tandis que la deuxième mettait en évidence la mutation Antennapedia qui entraîne une conversion des antennes en pattes ectopiques.

La Recherche, l'Education et le Muséum
photo : les deux élèves cherchent à identifier un drosophile portant la mutation ''Antennapedia''.


Une drosophile, porteuse du gène muté, a été identifiée par un premier binôme. Elle a été placée sous une loupe binoculaire équipée d'une caméra, et l'image résultante a été projetée dans la salle.

La Recherche, l'Education et le Muséum
photo : Valérie, médiatrice au Muséum, manipule la binoculaire équipée d'une caméra pour donner la meilleure projection possible.


En fin de séance, les deux groupes d'élèves se sont réunis pour en apprendre un peu plus sur les gènes HOX, gènes du développement.

Les partenaires et l'enseignante de la classe Mme Josiane Moreau se sont montrés très satisfaits de la rencontre université / lycée. Un petit regret est exprimé par Corinne Bennassayg "J'aurais aimé aborder le sujet de l'orientation vers des études de recherches scientifiques... Le temps a manqué."

logos 1

Cette opération en collaboration avec des partenaires sera affinée et sera amenée à se reproduire prochainement avec des scolaires mais aussi avec le grand public. A suivre...

La journée fut dense

Pour les lycéens, la visite du Muséum avait commencé dès le matin avec l'exposition permanente et de l'exposition temporaire Préhistoire(s), l'enquête.