Arrivés sur le site de Salkhit (lire les billets précédents 1 et 2 ), les membres de l'expédition ne peuvent pas s'installer librement sur le site de Salkhit. José Braga et Gunchin Gunchinsuren négocient avec le directeur de la mine, le droit d’étudier le terrain et s’assurent de leur protection. Cette dernière préoccupation n’est pas des moindre, la zone de nuit est occupée par des fouilleurs clandestins ou “ninja” particulièrement dangereux.

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit


Le travail de terrain peut commencer :

Tamisage des couches

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit
Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit


Accessibilité d’une zone à étudier :

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit


Étude des strates :

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit
Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit
Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit


Mesures :

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit


Relevés dans un cahier d’étude :

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit


Deux semaines sur place ont permis d’identifier des strates, d'effectuer des prélèvement des sédiments desquels seront extraits des pollens, de prélever des ossements fossiles de rongeurs.

Voici une vidéo réalisée à l’occasion de la Novela 2010 sur cette expédition :


Toulouse buissonnière, sur les traces de l'homme en Mongolie
envoyé par mairieToulouse. - L'info video en direct.


La mission 2009 terminée, le matériel est déposé et confié au couple ci-dessous en vue d’une seconde expédition 2010. A lire sur le prochain billet de blog.

Expédition en Mongolie : sur les traces de l'homme de Salkhit